Il a fallu attendre 10 années, pour voire le pseudo journaliste, mais la vrais barbouze : Jean Marc DUCOS, ce voir enfin ejecter de la rédaction du PARISIEN / AUJOURD’HUI , ou il officié comme indic, sous couvert de sa carte de presse.

Le tribunal en 2009, le condanna en 1ere instance puis définitivement en appel, pour le role dans la cabale qui m’etait alors orchestré.

La justice est passée, j’ai etais depuis entierement blanchi.

Bon vent DUCONS…
– Rodolphe Pedro